contact@dnassur.fr 04 91 16 01 13

Comment soigner les douleurs du bas du dos, sciatique ou lombalgie ?

Lorsqu’on parle de douleurs dans le bas du dos, on parle de lombalgie, pour définir plus précisément il s’agit d’une douleur localisée dans la zone lombaire du rachis, d’où son nom. On remarque plusieurs trait communs aux différentes lombalgies : la douleur, des contractures musculaires, la restriction de votre mobilité, incapacité à effectuer certains gestes ou encore des tiraillements dans les jambes. C’est un problème qui est commun à une grande partie de la population, même si les conséquences ne sont pas toujours graves elle peut entraîner des douleurs chroniques. Quelles sont les solutions ? Que faire pour lutter contre les douleurs du bas du dos ?

Quelle est la définition de Lombalgie ?

Cette pathologie se distingue par la douleur au niveau des vertèbres lombaires, dans le bas du dos donc. On peut ressentir la douleur s’étendre dans les cuisses ou les fesses dans certains cas, mais la majorité des cas de lombalgies sont bénignes.

C’est dans la période de l’adolescence ou une fois passé 50 ou 60 ans que l’on observe le plus de cas. On parle alors d’une douleur qui atteint le nerf sciatique, on peut dire que l’on a une sciatique ce qui est aussi un de ses autres noms.

Dans le cas où vous observez des douleurs lombaires nous vous recommandons de consulter un médecin spécialiste afin qu’il vous prescrive un traitement pour soulager la douleur ainsi que des postures et des exercices permettant de réduire les douleurs et leur fréquence dans votre quotidien.

Comment savoir si j’ai une lombalgie ? Quels symptômes ?

La première manifestation de la lombalgie chez le patient est une douleur locale au niveau des lombaires situées dans le bas du dos. La douleur est plutôt du type continu et diffusée dans la plupart des cas mais si elle est provoquée par un impact ou un choc la douleur apparaît soudainement de manière intense. Cette douleur peut s’intensifier si vous changez de position, que vous faites des mouvements brusques, que vous vous penchiez en avant ou que vous toussiez.

Les douleurs de lombalgie peuvent aussi se diffuser dans d’autres parties du corps lorsqu’un nerf est touché. Vous pourrez alors ressentir la douleur au niveau des jambes jusqu’au genou ainsi que dans les fessiers.

Plusieurs types différents de lombalgie

Il existe plusieurs formes de sciatique provoquant des douleurs dans le bas du dos. Nous allons présenter les trois types de lombalgies.

La lombalgie chronique

C’est la lombalgie de longue durée, elle peut durer plus de 3 mois mais représente qu’une petite partie du nombre total de lombalgies. Il peut y avoir plusieurs causes variées, de manière générale les patients qui souffrent de lombalgie chronique doivent changer de mode de vie et d’habitudes.

La lombalgie aigüe

C’est un type de lombalgie dont la durée est plutôt courte, environ 4 semaines. On observe alors une douleur aigüe qui peut se révéler très handicapante, au point de ne pas pouvoir réaliser vos activités du quotidien et vous empêcher de travailler. Un médecin pourra vous délivrer un arrêt de travail dans ces cas-là. Même si cette pathologie est bien embêtante elle se dissipe normalement toute seule au bout de plusieurs semaines.

Comment se soigner d’une lombalgie ?

Quelles sont les solutions pour soigner le mal de dos appelé lombalgie ? Comment calmer les douleurs ? Nous allons ensemble voir l’ensemble des solutions que vous pouvez avoir face à cette pathologie.

Dans le cas d’une apparition soudaine de la douleur suite à un choc ou un accident il existe plusieurs mesures à prendre pour soulager les douleurs. Il est aussi utile de se rappeler la cause exacte afin d’aider au diagnostic si vous vous rendez chez votre médecin.

  • Vous devez éviter toute activité sollicitant votre dos pour ne pas accentuer la douleur
  • Continuer des activités avec une intensité raisonnable pour ne pas non plus aggraver le raidissement de vos muscles
  • Appliquer sur la zone du froid ou du chaud afin de calmer la douleur, si il y a lésion, le froid est recommandé dans les premières 48h
  • Prendre des médicaments antalgiques toujours pour calmer la douleur
  • Essayer de garder le dos droit dans votre vie quotidienne au maximum et éviter les mouvements qui vous font pencher en avant.
  • Enfin vous pouvez vous aliter si vous souffrez de douleurs intenses, pendant 1 à 2 jours d’alitement maximum.

Les différents traitements médicaux possibles

Lors d’une inflammation, dans la majorité des cas il est tout de même préférable de prendre du paracétamol, par exemple du Doliprane ou du Dafalgan. Ce sont des médicaments antidouleur pour lesquels il existe peu de contre-indications, si vous n’en avez pas avec les myorelaxants vous pouvez aussi prendre ce type de médicament.

Dans le cas où les douleurs persistent vous devez aller voir un médecin au plus vite. Si vous en ressentez le besoin il pourra vous prescrire une version plus puissante d’antidouleurs. Cependant leur posologie sera limitée dans le temps et vous devrez revoir votre médecin régulièrement afin qu’il puisse assurer un suivi de votre lombalgie.

Les différents exercices pour réduire la douleur de mal de dos

Il est possible que votre médecin vous prescrive des exercices de sport pour vous soulager les douleurs ou même prévenir l’apparition de douleurs chroniques. Ainsi dans le cas des lombalgies chroniques qui ne sont pas dues à une maladie, un traitement sportif doux peut être établi comme un soin régulier, ainsi des pratiques améliorant votre posture comme le Taï chi ou le Yoga sont envisageables.

Votre médecin peut également vous recommander un kinésithérapeute, un chiropracteur ou un ostéopathe afin de soulager vos douleurs. En revanche seuls les kinésithérapeutes seront remboursés par la Sécurité sociale intégralement. Pour couvrir des soins d’un chiropracteur ou d’un ostéopathe vous devrez avoir une mutuelle adaptée pour cette pathologie chronique et demander un remboursement de votre médecine douce. Pour établir un contrat de mutuelle personnalisé en fonction de vos besoins il est recommandé d’avoir recours aux conseils d’un courtier professionnel en mutuelle santé.